24/10/2017

#balance ton porc du 15ème , le meetoo d'Anna...

nous avons toutes un #balancetonporc en travers de la gorge, parfois il n'a ni nom, ni visage, parfois multiformes, ce porc là est constitué de strates de toutes ces insanités, de ces actes non consentis, taches indélébiles... 

les femmes grandissent avec cette épée de Damocles au dessus de la tête, croiser la route du grand méchant loup, dans la rue, à l'école, au boulot, dans le métro, sur la route, arrêtée à un stop, il vous lance par la vitre sa pensée salace, son envie...son projet...pauvre con, j'ai un démonte pneu à portée de la main... voilà moi ce qui me vient dans ces cas là, mais je n'ai pas toujours un tel outil en main, et il m'est arrivée d'oublier ma caisse de bob.

le problème du porc n'est pas son existence depuis la nuit des temps, mais de réaliser qui on sera face à lui, et après lui. Il nous renvoie toutes à notre force, supposée, imaginée, à cette héroïne qui dort en nous mais qui des fois s'oublie.
Mon metoo, c'est meurtres low cost, voilà pourquoi j'ai créé ce personnage d'Anna...Anna une héroïne qui lui dit ses quatre vérités en face à face, et fait de lui, ce qu'il a fait d'elle, une victime. Ce n'est qu'un roman, où balancer un porc du 15ème étage est jouissif et réparateur, pour ma tueuse à gages, mais c'est surtout un message aussi à toutes les petites Anna, qui se taisent pour se protéger du regard, du jugement des autres...il y aura toujours une personne pour comprendre, surement une femme, qui vous libérera du poids du silence.

Pourquoi n'avoir rien dit ? n'avoir rien fait...une accusation de faiblesse, d'accord tacite...et la culpabilité qui en découle...ben oui pourquoi ? question lancinante... que faut il faire quand un gars te fiche la main au cul dans le métro, une baffe... et quand un gars te colle dans un recoin étrangement sourd à ce non tonitruant, un coup de pied dans les couilles...ça a l'air facile hein...dis ainsi ça a l'air facile mais ça ne l'est pas quand on réalise qu'on est pas si forte, que la terreur nous tétanise. 
Anna a transformé cette terreur paralysante en rage dévastatrice, les porcs qu'elle croise désormais, décèlent dans son regard, qu'il n'y a ni terreur, ni paralysie, mais une sorte de défi car elle ne sera plus jamais une victime. 
Je ne prône pas les méthodes excessives ( et illégales je le précise)...d'Anna, je prône la prise de conscience de cette réalité sociétale qui s'obstine à faire des femmes des êtres à part, en nous reniant le droit à l'égalité, au respect, à la justice 
Je souhaite à toutes celles qui ont connu cette peur, vécu des actes indicibles, de retrouver la parole, et la force de ne plus se sentir coupables, vous n'êtes pas des victimes mais des héroïnes toujours debout, et chacune de celles qui #balancesonporc fait changer la peur et la honte de camp... à ceux qui hurlent à la délation, je leur réponds justice et...prévention pour nos consoeurs, et nos filles et leur adresse le geste amical au dessus (illustration)


17/05/2017

le conte de mère grand et du jeune louveteau


Il était une autre fois… ou comment aborder les sujets tabous via le conte.

et si le jeune petit chaperon rouge était tombée éperdument amoureuse de son loup sur le retour qui l’aimait d’une passion dévorante ? Et si la gamine en cape rouge avait épousé son poilu qui l’avait poursuivi de ses assiduités jusque dans les bois ? Aurait-on moins mal jugé le loup ?
Nan. . qui a prévu à son menu de la chair fraîche et innocente,  n’est rien d’autre qu’un pédophile, son sourire carnassier sait comment entraîner une jeune écervelée derrière les buissons pour lui retrousser sa jupette écarlate par dessus son petit cul juvénile. …

Il était une autre fois,  d’un jeune louveteau en culotte courte qui gambadait dans les couloirs d’un collège bon chic bon genre… sous le regard bienveillant de Mère Grand du petit chaperon rouge. Elle qui en avait un peu raz le bol de manger des galettes tartinées de beurre en lisant du Baudelaire, eut envie de connaître à nouveau le frisson du grand amour avec un jeunot, la quinzaine à peine, la regardant comme la huitième merveille du monde.
Keuuuuwaaaah la grand-mère du petit chaperon se tape le très jeune louveteau ?! Le papa loup tout comme sa louve de mère n’auraient-ils pas dû s’offusquer, s’indigner que mamie chaperon rouge poursuive de ses assiduités le jeune louloup ?

Eh bien non, figurez vous que dans ce conte de fée, le jeune loup étant un mâle, le conseil de famille décréta qu’il était normal de faire  ses armes de séducteur, c’est dans les vieux pots qu’on trouve la crème des crèmes disait Père Grand  Et pourquoi ? Parce que le loup dès son âge le plus tendre est un mâle, son saint goupillon est en pleine maîtrise de ses émotions, tandis que le petit chaperon rouge est une gourde, une biche effarouchée qui a besoin d’être protégée du le berceau à la tombe.
On a jamais vu en effet de chaperon rouge obsédée sexuelle, ni mère maltraitante, ni serial killer, et encore moins pédophile. Non, les membres femelles de ce conte de fée sont toutes des anges, fragiles, des victimes nées...sexisme s'il en est...

Seul le loup peut être qualifié de prédateur, de pédophile, son sexe jugé par nature dominant, agressif et sournois, tandis que Mère grand  est une douce créature bienveillante, aimante, qui n’a à coeur que le bonheur de son louveteau à qui elle transmettra son savoir.

Qui sait peut être même que dans ce conte revisité, le mariage de ces deux là validera cet amour éternel, que la Mère Grand deviendra la reine du château où son prince pourra régner sans qu’aucun n’ose remettre en question la naissance de l' idylle.
Les féministes de la forêt de ce conte de fée pourront se révolter en argumentant que toute polémique à propos de l’écart d’âge entre Mère Grand  et le louveteau serait une illustration magnifique du sexisme ambiant, et que bien souvent, de vieux loups sur le retour refont leur vie avec une jeunette sans que personne ne s’en révolte ; le lecteur devrait se questionner non sur l’écart d’âge mais sur la genèse d’un conte de fée entre un adulte en charge d’éduquer les jeunes esprits et un louveteau qui a encore ses dents de lait… rha c'est le passé hein, pardonnons cet écart de conduite voilà la sentence unanime.
Dans certaines versions du vrai conte, la mère du chaperon rouge débarque dans la forêt et plombe le vieux loup avec le fusil du pépé pour avoir osé s’en prendre à son innocente fillette.
Imaginons, que dans la version revisitée l’enfant est un très jeune berger parti rendre visite à sa mamie, se faisant coincer dans les bois par une louve expérimentée, la réaction maternelle devrait être la même, au nom de l’égalité des sexes car après tout :  petite femelle, ou petit mâle, n’ont-ils pas à être protégés avec tout autant de fougue ?
Toutefois, au-delà de ces joutes féministes, au-delà des fans de contes de fées qui se terminent en happy end au pied d’un palais ou de la pyramide de la Louve, il restera que beaucoup de vrais chaperons rouges, et de petits louveteaux, ne seront jamais rien d’autres que des victimes de loups vicieux et de Mère grand  abusives, et qu’aucune histoire d’amour au long cours ne viendra redorer leur histoire pour en faire un conte de fée.

voilà, fin du conte et retour à la réalité...

27/04/2017

Tendre la main à gauche, c'est maintenant

Nous voilà à la veille d’un second tour qui possède tous les ingrédients de la tragédie… une majorité de français pour sauver notre démocratie va glisser un bulletin de Macron dans l'urne

Objectif : faire barrage à la versionVoldemort en jupette, la cruella denfer, la pote de Poutine...bref la blonde qui nous les brise menu à chaque élection d’envergure, enfin elle, son pater, sa nièce blondi-blonda et toute sa clique.


Oui ils sont 7 millions d’incultes désespérés, effrayés de la vie en général, des nostalgiques de cette France où les bonnes femmes se baladaient en tablier à fleur, ou les hommes claquaient des doigts pour qu’on leur apporte leur pernod devant la ORTF, "c'est que ma bonne dame les arabes étaient « chez nous » en Algérie, les noirs étaient « chez nous en Afrique », et « chez nous », ici, ben y avait que des blancs…eh ben ouais" (je cite le connard moyen roulant des mécaniques qui tremble dans ses petites bottes quand il croise un barbu même un hipster hein :)


Bref... chez nous est une expression qu’ils aiment les fachos , pourtant, ils sont chez NOUS, nous les cons qui vont devoir aller préserver le pays de leurs idées moisies de psychopathes.


( oui arrêtons de leur trouver des excuses genre ils sont malheureux, incompris, pauvres etc, ce sont des tarés point barre et que l’on réussisse à me prouver le contraire)


Et pour sauver la France, on a ...euh...Macron...oui bon superDupont était occupé.


Je vous fais noter que le produit marketing anti-marine est désormais le seul choix que nous ayons pour barrer la route à l'extrême droite parce que vous êtes pour 23 % non point convaincus que Macron est une lumière, une solution miracle, mais juste pas assez courageux pour avoir voté pour autre chose... combien j’en ai entendu me dire « ah ben je vote macron, ils disent qu’il va gagner « mais vous êtes cons ou bien vous êtes cons ? Voter pour un gars qui va vous pondre une super mega loi travail via ordonnances ?! Vous êtes masos je vois que ça… le 49-3 vous a pas suffi comme mode de gouvernance, ou bien vous savez même pas ce que sont des ordonnances...bref passons.


Alors voter Macron admettons…


mais en tant que républicains et démocrates, les fans de Macron, devraient soutenir ceux et celles qui ne sont pas que des machines à voter et faire barrage ( environ 55 % des votants quand même dont une majorité à gauche) , et qui souhaiteraient que le jeune premier libéral, réalise qu’il va devoir faire un pas vers ceux qui n’ont aucune envie de son programme libéral, le pousser à mettre de l’eau dans son vin de messe ni à gauche, ni à gauche...parce que nous vivons déjà dans un pays raciste, où le contrôle au faciès, les insultes, les traitements inégaux sont le lot de beaucoup de français, dans leur vie quotidienne, dans leur boulot, alors je le crains, pour les gens directement concernés qui vous soucient tant, l’argument racisme risque de ne pas être assez efficace pour les motiver à voter « pour Macron », va falloir "donner" plus pour gagner plus de voix...


Devenir président c’est regrouper autour de soi, or Macron n’a pas bougé d’un iota depuis son discours en mode star’ac le soir du premier tour.


Nous sommes une majorité à n’avoir pas voté pour lui, et vous n’êtes que 23 malheureux % à l’avoir fait, alors de grâce ayez au moins un peu d’humilité et de décence, car à force de moquer ceux qui digèrent mal cette victoire de pacotille, et ont sur l’estomac les trahisons de leur propre camp, et d'ignorer leurs légitimes attentes... vous risquez d’avoir une très mauvaise surprise au soir du second tour, ce qui je l’avoue me serait, malgré tout fort désagréable…


Macron chute d'ors et déjà dans les sondages...ceux qui le donnaient gagnant à coup sûr contre Le Pen, alors je sais que mon avis de petite bretonne intéresse peu de personnes mais nos ténors socialistes qui ont soutenu Macron au lieu de leur candidat légitimé par la primaire, devraient tenter de ramener notre jeune banquier à la raison, le bras de fer, et le choix de l'orgueil, avec une population déboussolée et elle même têtue comme une mule, me semble une idée très dangereuse...Tendre la main à gauche, c'est maintenant ? attendons...il n'est pas trop tard, le 7 au soir, il sera trop tard.


pour ma part, je voterai Macron pour faire barrage au FN, parce qu'entre ma fierté de gauchiste et vivre dans une dictature d'extrême droite mon choix est vite fait... quant à mes convictions elles resteront inchangées et je voterai pour elles aux législatives...si ce concept ne disparait pas dés le 8 mai...


PS : je ne salue ni Hollande, ni Valls, ni tous les socialistes élus qui ont trahis notre confiance et ne meritent pas notre respect, et j'espère que les gens comme moi se souviendront de chaque élu, chaque député socialo qui a craché sur le choix de la primaire de gauche durant toute la campagne et nous a rendu impossible la victoire d'un programme qui présentait les ingrédient d'un bel espoir pour notre pays.






















19/04/2017

ma playlist de campagne

Premier tour... en musique, ou comment adoucir les mœurs des électeurs...et des blogueurs
Étant donné le niveau de cette campagne, et que de toute évidence l'argumentation rationnelle ne remettra pas d'aplomb certains égarés, je propose ma playlist pour vous donner mon bref avis sur certains des candidats cuvée 2017
Je passe le relai à des blogueurs qui ont chacun un champion, comme nous tous, afin d'animer joyeusement cette fin de campagne ;) qui transmettront à leur tour si le coeur leur en dit.
alors sont nominés, Sarkofrance, CyCee, le breton Yann, le lyonnais Bembelly, le naturiste Jegoun, 
l'ami Jeff qui n'est pas tout seul
bref une petite radio de la campagne pour tenir le choc du 1er tour...


Par qui commencer...

COMPTE PAS SUR MOI pour Poutou, un peu de douceur et de sincérité dans ce monde de brutes, durant le premier ( et dernier ?)débat à 11, il a volé dans les plumes de Fillon et de Le Pen, ça ne changera rien à la face de cette campagne, mais avouons que cet instant était beaucoup...bon ! Bref, il mérite bien une chanson et un poutou...


ARSENE LUPIN pour Fillon
ah François... le culot à l'état pur, la quintessence de la mauvaise foi, champion des réponses fuyantes, du refus d'assumer le naufrage de la droite républicaine qui a commencé avec son mentor Sarkozy... la nouvelle droite et ses soutiens Sens commun, manif pour tous, et Megret ... 



LÈCHE BOTTE BLUES pour Macron
Votre jeune prodige, tout un roman... que dis-je une bible...notre sauveur ni gauche-ni gauche, soutenu par Hollande, Valls, par la droite, le centre, tout le monde l'aime, et il aime tout le monde, dit il... il n'assume pas son bilan chez Hollande, ni son échec à redresser quoique ce soit, mais fort du vide sidéral de son programme, et de ses contradictions, grâce au vote utile, tu vas peut-être avoir droit à leuuuur proooojet...

LES LIMITES pour Melenchon
 un vieux briscard de la politique qui a su s'adapter aux nouvelles technologies, réseaux sociaux, hologramme, il n'en utilise pas moins une vieille péniche pour atteindre un potentiel électorat, las du traditionnel pédalo... Bon les insoumis, une furieuse envie de dépasser les limites ça se comprend le raz le bol mais on risque de payer pour ça...

JE SUIS CHEZ MOI pour Le Pen...pas une dédicace, un message
Le Pen utilise toujours les mêmes recettes haineuses, énonçant les problèmes sans fournir de solutions, bras armé du vote utile qui mènera les électeurs républicains à faire barrage au mépris de leurs idéaux et ce avant même de lâcher leur bulletin dans l'urne en suivant sagement les consignes des instituts de sondage...Un message à marine et ses fans, vous êtes chez moi et chez tous les républicains, à bon entendeur...

Thierry La Fronde pour Hamon,
notre breton, qualifié de frondeur, lâché par les socialistes de gouvernement tels que Valls, Hollande, Le Drian...qui soutiennent Macron au mépris du résultat de la primaire de gauche, s'accroche à ses convictions et à son programme, et ses soutiens aussi... faire mentir les sondages, tenir... il ne tient qu'à nous puisque nous sommes toujours...debout.








16/02/2017

#Macron, en marche...pour tous...enfin surtout pour lui



 Macron, quand il était tout petit déjà il faisait épouvantail pour faire peur aux moineaux...et puis il a grandit...et maintenant il attire les têtes de linottes... ironie du temps qui passe (notons qu'il est toujours bon comédien)

Il a même été ancien ministre de l'économie, chantre
 ( ou chancre, hum, chantre je crois, chancre, c'est un truc tout moche qui se développe comme une verrue sur le bout du kiki des garçons...encore que Macron c'est un truc qui se développe comme une verrue au bout de la gauche, enfin tellement au bout qu'il se développe à la droite de la droite, y a des antibiotiques pour ce genre de maladie ? avoir mal au kiki c'est pas confortable...revenons en aux faits...) 
enfin chantre du voyage en bus... porte voix du patronat...
( Il roule pas en bus, maintenant il marche, c'est dire comme il est pas doué hein...bref oublions sa carrière de ministre ou de secrétaire d'état, de toute façon personne ne saurait dire ce qu'il a foutu durant 4 ans) 
Et un matin, il a eu une révélation, son destin c'est président de nous les français ( moi j'avais rien demandé je vous fait dire, je croyais même qu'il rigolait...enfin c'est pas parce qu'il a été nul comme ministre qu'il ne doit pas rêver et postuler hein)
Donc notre jeune premier
( qu'il est beau et bien coiffé dans son costume tout bien repassé de banquier, enfin il n'est plus banquier, je crois, je me demande dans quelle banque il finance son prêt pour sa campagne électorale...a-t-il un prêt à taux zéro...hum à vérifier...)
 Il n'est plus banquier, ni ministre, il est marcheur, c'est comme randonneur, mais sans le bâton de marche
( ce qui devrait nous rassurer car actuellement les personnes ayant des bâtons et autres objets de forme phallique nous inquiètent un peu, cet amour de la raie publique et du corps électoral...me fait frémir)

Macron, le jeune marcheur...qui drague à tout va les manifs pour tous, des braves gens qui ont été humiliés dit il durant le débat du mariage pour tous
 ( enfin drague... moi dans mes valeurs, on n'appelle pas ça draguer, on dit racoler, et quand on est plus sur le trottoir et qu'on marche dans le caniveau, c'est que les affaires vont mal, la jupe courte clinquante ne fonctionne plus...) 
La manif pour tous humiliée...
( attendez, je sors un mouchoir...je suis...enrhumée)






Zemmour, manif pour tous...Macron ne va pas faire la fine bouche, s'ils veulent marcher, voire rouler pour lui il les aime, tous, comme Jésus qui pardonnait tout, tendait la joue ( c'est là que je me félicite d'être athée)
il est ni de gauche
ni de droite on vous dit...
Il est pire...Opportuniste...sans valeurs
(actuelles ? rha attendez la semaine est pas finie, il va peut être nous annoncer qu'il kiffe grave Marion ou Marine parce qu'il n'y a pas assez de femmes en politique...) 

Macron, il marche oui oui, en gros sabots, ça fait un boucan d'enfer, et puis à force de marcher ni à droite, ni à gauche, au raz du caniveau, il va finir les sabots crottés, et avec lui, tous ces gens qui le soutiennent si bien intentionnés...
Ah lala que ne faut il pas faire pour épouser Marianne et devenir son premier homme...

Pauvre Marianne... lui Président ? Réveille toi ma fille, ce gars marche pas pour toi...mais pour lui !


13/02/2017

La violence inacceptable #SoutienThéo



En lisant ce gros titre, je me suis dit " ah oui, la violence policière qui s'exerce sur certains citoyens est inacceptable..."
sauf que Cazeneuve, bien qu'ému par les souffrances du jeune Théo, s'indignait en fait d'une voiture en feu... l'histoire ne dit pas si elle était Made in France... ce qui expliquerait la relativité de l'indignation chez certains.
ah quel dommage qu'il n'y ait pas eu plus de hauts cris du temps de Valls lorsque bonnets rouges brulaient à cœur joie portails de préfecture, route nationale 12 et portique eco taxes, sans qu'un seul gardien de la paix sociale ne bouge sa matraque de son...fourreau...
il est vrai que le bonnet rouge te donne un visa de révolutionnaire, la casquette un statut d'émeutier ou de racaille...c'est pas pareil ma bonne dame.
Un peu comme le sketch des inconnus, le bon chasseur et le mauvais chasseur... Question de qui tient l'arme et qui est le gibier voilà tout.

Alors bien que je sois un peu du genre blanche neige, je me permets d'interpeller les braves gens effrayés par une bagnole en feu :
Il est inacceptable qu'en France, en 2017, que la révolte et que le sentiment d'injustice de ceux qui subissent racisme et maltraitance au quotidien soit instrumentalisée de la sorte par les politiques, journalistes ou fachos de tous bords. Faut pas jouer avec la  vie et la dignité des gens...
Qu'est ce qu'une voiture qui brule pour une mère, ou un père, qui a peur que son enfant parce qu'il est noir se fasse agresser dans la rue par ... LA POLICE ?! 
Comment vivre sereinement dans un pays qui n'a que finalement que peu de réactions face à la barbarie à l'encontre de ses propres enfants ?
Où sont les BONS flics que je suis censée soutenir, ceux qui respectent la loi et la font respecter, ces espèces de héros, comme les pompiers, prêts à risquer leurs vies pour les citoyens quels qu'ils soient ? Je ne les ai pas entendus s'indigner ou s'opposer...On a bien entendu un syndicat soutenir leurs collègues violeurs, minimiser, parler d'accident...d'autres soutenir que bamboula était une insulte "convenable"...
et pourtant c'est de justice immédiate, de condamnation ferme de tout un corps de métier que la population attend, parce que même les blanckicos comme moi...sommes un peu inquiets de vous voir les gars perdre vos nerfs, enculer accidentellement des citoyens au coin des rues, et trouver cela "malheureux".

J'ai une pensée pour  Clarissa qui est morte en protégeant des citoyens...que penserait-elle de ces collègues passifs...prêts à détourner le regard, à accepter l’inacceptable ?

Garder son calme...attendre que la justice passe... c'est tristement amusant de voir qu'elle ne passe pas à la même vitesse, ni avec la même puissance, pour tous...
Brulage de tuture, bam, comparution immédiate, taule...
Mais un enculage avec sa grosse matraque de police... demande en France, une enquête longue, et très technique, faut savoir si la pénétration a eu lieue avec le nombre de centimètres réglementaire, si  le policier n'était pas très très maladroit genre dyspraxique, savoir si le cul de la victime était atypique..

bruler une voiture c'est con, mettre de l'huile sur le feu diront certains... sans doute, mais faut comprendre, certains ont un peu de mal à accepter qu'on prenne leur cul pour une tirelire et ont une vague envie de rendre la monnaie de la pièce. ça ne résoudra rien, cercle vicieux de la haine, alimentée par la peur, mais peut être que ça soulage face à l'injustice, et cela je le comprends, comprendre c'est déjà excuser la révolte, légitime.

Comprendre les policiers mis en examen pour le viol de Théo est impossible, je ne veux même pas essayer, vouloir comprendre serait excuser.

Quand un humain subit la barbarie, c'est toute l'humanité qui est frappée, et si un jeune est violé, humilié en France, à cause de sa couleur, de son origine, de sa religion, alors c'est toute la France qui l'est.




05/02/2017

Macron, hologramme de qui et de quoi ?


J'ai choisi cette photo d'un Macron souriant, le sourire dit beaucoup de qui on est...
Macron a-t-il laissé un souvenir impérissable aux français en tant que ministre de l'économie, peu probable, et sans doute qu'il évite de porter son bilan au sein du gouvernement Valls sur le devant de la scène lors de ces envolées lyriques, afin que le potentiel électeur oublie qu'il est lui aussi responsable de l'échec, sur le chômage entre autres choses.

Certains le disent vide et creux, comme son programme, toujours aux abonnés absents...mais son image...son hologramme dequi et de quoi est-il le reflet ? Qui se cache derrière ce que nous voyons s'agiter, hurler tel un Ché en costard à la révolution ? Voilà la question que je me pose... d'où viennent les moyens finançant sa campagne ? Qui, et pourquoi soutenir un jeune loup ex banquier... inconnu au bataillon avant le mandat Hollande, et soudain sauveur sans étiquette de la Fraaaance...

Ni de gauche...ni de droite... le cul entre deux chaises n'a jamais été confortable ...dit la chanson
Son appétit électoral est tel qu'il mange à tous les rateliers, qu'importe la provenance et les étiquettes des soutiens tout est bon pour Macron :
Des soutiens à droite, comme des sarkozistes pour faire oublier que c'est la gauche de Hollande et Valls qui lui a donné un terrain de jeu politique,
des soutiens de cette gauche Vallsiste qui s'obstine à s'autoproclamer socialiste quand elle n'est pourtant pas capable de soutenir le candidat légitime, ne leur déplaise, désigné par la primaire.

Je ne m'étendrai pas sur les frondeurs de cette primaire qui préfèrent soutenir un fervent libéral, lui même soutenu par le monde de la finance, et j'attends juste d'admirer à quelle vitesse ils reviendront dans le giron socialiste lorsque la date de péremption du produit marketing Macron sera dépassé.

On ne peut rien faire avec du vent monsieur Macron, si ce n'est mouliner dans le vide...en attendant, expliquez nous votre manque d’efficacité durant les années de 2012 à  avril 2016, notamment en tant que ministre de l'ECONOMIE ?!

28/01/2017

La droite a mal aux Fillon


Haaaa quel dommage, la droite qui avait l'épine Sarko dans le pied, souffre désormais des Fillon...
C'est pas de bol d'avoir une santé si fragile...
Je préconise un check up complet de leur candidat et sa famille, si si, la sécurité sociale paiera, on est plus à une dépense près avec le clan Fillon, hein :
- Vérifier le cœur à l'ouvrage de Pénélope, par exemple, on voudrait pas qu'elle nous fasse un burn out...
- Prendre la tension de l'équipe de campagne, avec la pression judiciaire, les risques d'AVC (d'Arrêt Volontaire de Campagne) de Fillon sont importants !
- Un scanner cérébral parce que vraiment utiliser l’honnêteté comme toile de fond pour sa campagne semble être le signe d'un Alzheimer ( sauf que Fillon est encore jeune pour perdre autant la mémoire) , d'une tumeur vicelarde genre une datite revancharde ( ça fait très mal à ce qu'il parait et la rémission est pas garantie)... A moins qu'il ne soit affublé d'un QI très bas ? ne nous moquons pas, ça arrive à des gens très bien ( mais ça se soigne pas non plus, c'est ennuyeux pour le gars qui va peut être avoir les codes nucléaires dans quelques mois...)

Enfin vu les symptômes... il est possible que la pathologie soit une sarkoïte aigüe... faudrait un toucher rectal car n'en déplaise aux soutiens de racines chrétiennes de Fillon, il est possible que leur candidat se soit fait empapaouter par quelqu'un de pas sain, qui a refilé des infos pas catholiques aux médias afin de pouvoir faire son coming out...

Ne nous réjouissons pas trop vite, si l'ex UMP a mal aux Fillon, à gauche on risque d'avoir mal au cul si  Valls, le plus à gauche de la droite remporte la primaire dimanche... bref, continuons le traitement politique...


27/01/2017

Pateh Sabally a vu Venise et...est mort

Venise... J'ai toujours rêvé de la visiter, la ville romantique par excellence, les gondoles qui glissent sous le pont des soupirs, les amoureux cachés derrière leurs masques, donner à manger à des pigeons idiots sur la place saint Marc en se bécotant sur un banc public...

Venise, donc ville de l'amour, ne le sera plus jamais pour moi  depuis que j'ai lu sur France24 ceci :


" Un jeune Gambien s’est jeté dans le Grand Canal de Venise dimanche 22 janvier, très certainement dans l’intention de se suicider. Depuis les bateaux de transport en commun sur l’eau, plusieurs personnes ont sorti leur téléphone pour filmer, pendant que d’autres insultaient le jeune homme mourant… Mais personne n’a sauté pour le secourir."

" Depuis les bateaux, les insultes fusent : "c’est une merde", "allez, rentre chez toi", "laissez-le mourir !"...

Regarder un être humain mourir et s'en réjouir, s'en amuser, s'en délecter, pouvoir le sauver et n'en rien faire... et là de se dire que l'abjection n'a pas de limite...
On peut avoir peur de sauter à l'eau pour porter secours à quelqu'un, tout le monde n'a pas une âme de héros mais là, ces "gens normaux" qui ont sciemment laisser cet homme mourir sont non seulement des criminels mais des monstres qui ont pris plaisir à le voir se noyer.

J'ai imaginé les pensées de cet homme loin de chez lui, venu chercher asile en Europe chez les gens bien comme il faut, les démocrates, les défenseurs de la liberté et de l'égalité, j'ai imaginé sa solitude, sa tristesse, ne voir aucune compassion dans le regard des spectateurs, seulement de la haine, entendre des rires voraces...j'ai imaginé aussi sa colère, sa rage...celle que je la ressens là.
Il était noir...Il était réfugié. Il n'est pas mort en traversant la méditerranée comme tant d'autres, non il est mort de l'incapacité de notre Europe à accueillir dignement des êtres humains venant de pays en guerre, il est mort de la bêtise, de la haine, de la cruauté.

Un fait divers me direz vous... Non. Un crime raciste en bande organisée.
Chaque fois que la mort d'un homme reste impunie nous nous éloignons tous un peu plus de notre humanité.
La bête immonde est de retour... son odeur pestilentielle flotte dans l'air, en France, en Europe, aux États unis, en Russie... il n'y a plus un seul endroit où elle ne rode pas, de notre devoir de ne pas la craindre, de la combattre, parce qu'elle n'a pas sa place au sein de la communauté des hommes.

Un homme est mort parce qu'il était noir, imaginez si c'était l'homme que vous aimez se mourant seul sous les rires et les injures, et pas un être humain pour risquer sa vie pour le sauver. Je vous laisse quelques minutes pour ressentir la chose... oui je sais, sans commentaire.

Ce jeune noir se nommait Pateh Sabally...  qu'il repose en paix.

mon avis... Tout court. 


26/01/2017

vote non fictif



La politique, beaucoup disent s'en désintéresser, quelle erreur, n'est ce point la politique qui va trancher sur l'âge auquel vous aurez enfin votre retraite...qui décidera de vous rembourser vos frais médicaux...qui défiscalisera vos achats immobiliers... La politique qui gère la vie de la cité, le contrôle au faciès, les droits des femmes, l'égalité salariale... Les pesticides dans ton eau ou les couches de ton gamin... Bref...se désintéresser de la politique, c'est se désintéresser de ta vie, et de celle des gens que tu aimes...et c'est laisser à certains le pouvoir de décider à ta place.

Alors oui...beaucoup à gauche sont désenchantés, la vie est faite de déceptions, de temps perdu, mais aussi d'espoir, d'optimisme : La gauche, la vraie je veux dire hein...est toujours là, bien DEBOUT, avec des propositions innovantes, de nouveaux défis, et je ne pense pas que la frange Valls fasse partie de ce changement tant attendu, elle est la gauche qui a peur, tentée par une vie régulée par le 49-3 et l'état d'urgence permanent...

J'ai une pensée aussi pour l'électeur de droite qui se retrouve avec Fillon qui semblerait concevoir le travail comme une fiction pour les femmes...avec un salaire de 8000 euros mensuel pour un poste d'assistante parlementaire Pénélope a réussi à dépasser les espérances des femmes françaises en matière d'égalité salariale, faudra qu'elle nous donne la recette de sa réussite... 

Que les gens qui se disent tous pourris et tentés de voter pour le clan des blondes, ne se réjouissent pas trop vite : l'extrême droite si propre semble elle aussi avoir une affection particulière pour les jobs fictifs payés aux frais du contribuable...
 
Me donne envie de ne pas faire tapisserie et dimanche de déposer un vote non fictif...